mardi 10 septembre 2013

MARTINIQUE VACANCES AU CLUB MED DES BOUCANIERS




Un retour à mes premières amours, un tarif correct pour deux semaines je n'ai pas pu résister au désir de me booker 14 nuits au club med LES BOUCANIERS en Martinique

 Le village se situe tout en bas de l ile à Sainte Anne

Ok septembre est un des mois les pires pour se rendre là bas étant la période des tempêtes tropicales et des cyclones. On va juste espérer que si tempête tropicale il y a, elle ne sera que de courte durée.
                    
                              

                      

 LE RHUM EN MARTINIQUE

Martinique Paradis du Rhum Deux ecclésiastiques, le père Labat et le père Dutertre sont intimement liés à l'origine du rhum au 17e siècle. Certains historiens accordent volontiers la paternité du rhum au père Labat qui contribua à l'amélioration de sa production en faisant venir de France un alambic plus perfectionné et plus rentable que le précèdent. Le "tafia" produit à cette époque commença à concurrencer les alcools de vin. Mais il faudra attendre le 19eme siècle pour assister à une véritable explosion du rhum à la Martinique. Nous sommes en 1880, la Martinique traverse sa seconde crise sucrière. Elle se prolongera jusqu'en 1910. De nombreuses sucreries choisiront de se convertir en rhumeries, abandonnant le sucre confronté à une baisse du cours mondial. L'Europe connaît à la même époque une catastrophe. La maladie du Phylloxéra détruit les vignes et la production d'alcool de vin est réduite à néant. Un second malheur s'abat sur l'Europe avec la première guerre mondiale qui va générer des besoins en alcool. La Martinique abandonne progressivement sa vocation sucrière pour s'investir dans la production du rhum qui va du même coup s'améliorer et se développer avec l'utilisation des machines à vapeur. A la fin du 18eme siècle, les Antilles exportent près de 40.000 hectolitres par an d'eau de vie de canne. A cette époque, apparaît une nouvelle caste d'industriels : "les rhumiers" et les négoçiants en rhum qui vont faire fortune dans le rhum. Avant la catastrophe volcanique de 1902, Saint Pierre ne comptait pas moins de vingt deux distilleries. Le 19eme siècle verra le rhum asseoir de plus en plus sa réputation en Europe. Il collectionne les récompenses des expositions françaises et étrangères. De plus a qualité égale ou supérieure, il est moins cher que les eaux de vie de vin. Cette formidable expansion sera freinée par une série d'événements funestes : Le contingentement vient limiter les exportations de rhum vers la France, la grande crise économique de 1929 va parachever cette catastrophe. Les cours vont s'effondrer et vont passer de 1.000 francs l'hectolitre en 1930 à 300 francs en 1935. Les producteurs sentent la nécessité de s'organiser sur un marché qui leur échappe. Une première victoire est emportée avec l'obtention de l'appellation d'origine simple pour les rhums agricoles de Martinique, Guadeloupe, et Réunion. La dénomination "rhums agricoles" est réservée aux rhums produits dans les départements d'outre mer, et provenant exclusivement de la fermentation alcoolique du jus de la canne cultivée dans la zone géographique délimitée et ayant un titrage de 225 grammes au moins par hectolitre d'alcool à 100 p.100 de substances volatiles. La seconde étape, toute légitime d'ailleurs, sera l'obtention du label des labels, c'est à dire l'appellation d'origine contrôlée Rhum Agricole Martinique. Les distillateurs martiniquais, conscients de la qualité supérieure de leur produit, décident de pendre leur destin en main et de jouer dans la cour des grands. Une demande d'attribution de l'appellation contrôlée est déposée en 1975 auprès de l'Institut National des Appellations Contrôlées (I.N.A.O). Dans l'intervalle les distillateurs et les planteurs ont du faire preuve d'une pugnacité à toute épreuve, et d'une détermination sans faille pour faire valoir leur droit. Deux décrets ministériels rendus publics le 5 novembre 1996, l'un concernant l'agrément des rhums bénéficiant enfin de l'appellation d'origine contrôlée, l'autre relatif à l'appellation d'origine contrôlée MARTINIQUE vinrent clôturer vingt années de lutte. La spécificité originelle et géographique du rhum agricole de la Martinique était enfin reconnue. Mais la reconnaissance à un prix, celui de la qualité. Le cahier des charges élaboré pour l'obtention de l'appellation d'origine contrôlée comporte des conditions draconiennes qui sont régulièrement vérifiées et surveillées par l'INAO. Les conditions de production prévues par les décrets et règlements de l'A.O.C. MARTINIQUE sont précisées avec un soin particulier. Elles portent sur : la variété des cannes, l'irrigation, le rendement maximum à l'hectare, la délimitation de l'aire, la durée de la fermentation, les caractéristiques de la distillation. Des échantillons de production sont régulièrement prélevés pour nalyse et dégustation. Le rhum, ce produit noble, est l'alcool le plus bu au monde. Cependant, c'est uniquement à la Martinique que vous trouverez le rhum le plus fameux du monde. L'histoire rapporte que les Sarrasins au 7ème siècle ,furent les premiers à avoir distillé de l'alcool de canne, mais il revient aux martiniquais de lui avoir donné ses lettres de noblesse. IL entre obligatoirement dans la composition du "petit punch" traditionnel indissociable de la vie sociale martiniquaise. Il existe une infinie variété de cocktails à base de rhum, mais le "petit punch" authentique se fabrique avec du rhum blanc ou du rhum vieux.

Les différents circuits / découvertes en Martinique:
Circuit découverte N° 1
Le Lamentin:
La visite de la distillerie ,la favorite et sa digue datant de 1842, et la ferme de Perrine.
Vous apprécierez la verdure de Ducos et du St-Esprit. A Rivière Salée vous traverserez de grands champs de canne , visitez le Musée d’Art et de Tradition de St-Esprit.

Trois-îlets:
A visiter en route: La poterie des trois-Ilets ,habitation du XVIIè s (exposition depoteries, céramiques,vanneries, Marbeline ,santons ) ,la forêt aménager de la Pointe Vatable en face de la Maison de la Canne, musée passionnant, Le parc des Floraries dépendant du Parc Naturel Régional, le Domaine et Musée de la Pagerie, lieu de naissance de l’impératrice Joséphine , et le Golf départemental, superbe parcours de 18 trous dessinés par le célèbre Robert Trent Jones. Les trois-Ilets se composent du Bourg (la place de l’église et du Marché est souvent très animée) et des plages de l’Anse-à-l’Ane , de l’Anse Mitan et de la Pointe de Bout. La Pointe de Bout rassemble les plus grands hôtels de l’île ainsi qu’une agréable Marina: la traversée de la Baie de Fort-de-France en navette prend 20mn. De l’Anse-à-l’Ane, la route sinueuse de Mont Bigot vous offre de très beaux points de vue avant d’arriver aux Anses-d’Arlet.

Anses -D’arlet
Les Anses-d’Arlet, village de pêcheurs authentique et attachant ,séduit à coup sûr ceux qui le découvrent comme ceux qui y viennent. C’est un magnifique mouillage pour de nombreux bateaux de plaisance qui le fréquentent et les embarcations traditionnelles des pêcheurs. Découvrez les nombreuses et magnifiques plages et criques autour des Anses-d’Arlet : Anse Noire, Anse Dufour, Anse Maturin, Grande-Anse, Anse chaudière, plage du Bourg, Petite-Anse. Sur la route du Diamant arrêtez-vous pour voir la Maison du Bagnard, avant l’Anse Cafard: une l légende colorée et mystérieuse, rivée face au Ro
Le
Diamant :
Vous avez bien-sûr entendu parler du Rocher du Diamant. Roc volcanique de 175m de haut, à 3km de la côte, il est sanctuaire de bon nombre d’oiseaux marins. Vous l’observerez tout à loisir depuis la plage du Diamant bordée de résiniers et d’amandiers, mais attention à la mer un peu houleuse et aux forts courants qui longent la côte. Située sur la côte sous le vent, le Diamant vous propose une grande diversité d’hôtels et restaurants: vue magnifique sur le Rocher ou sur le Mont Larcher, repère des parapentistes.

Sainte- Luce:
Outre ses 6 plages, Sainte-Luce possède une forêt aménagée, la Forêt de Montravail perchée sur les hauteurs: Les Roches Gravées de Montravail, sont des pétroglyphes, témoins de l’époque précolombienne. Sainte-Luce est un lieu de villégiature très animé. Visites guidées à la Distillerie Trois-Rivières.



Circuit découverte N° 2
Morne-Rouge :
Situé à 450m d’altitude, entre hauts sommets de l’île (Montagne Pelée et Pitons du Carbet ) ,le Mont-Rouge est la commune la plus élevée de la Martinique et bénie d’une vue plongeante sur Saint-Pierre. La commune avec ses maisons coloniales, son calvaire classé Monument Historique et son église historique a su diversifier ses ressources : culture florale, tourisme vert, agriculture. Visitez la plantation MacIntosh , SON PARC BOTANIQUE et son Musée Amérindien , la Maison de la Nature, la Maison des Volcans et le jardin de la pelée.

Ajoupa-Bouillon :
Du Morne-Rouge , on peut gagner Ajoupa-Bouillon par la RN 3, ruban d’asphalte bordé de bambous gigantesques , de fougères arborescentes d’une autre ère, d’arbres chargés de broméliacées , d’orchidées et autres éphiphystes. A visiter : les jardins de l’Ajoupa, les Ombrages , et ses sites aussi sauvages que beaux, tels le Saut Babin et les gorges de la Falaise, Morne-Rouge, Ajoupa-Bouillon, Basse-Pointe , Macouba, Grand-Rivière, sont fédérées par la Montagne en un bloc cohérent le pays d’accueil Touristique plein Nord.

Basse-pointe/ Macouba
Aujourd’hui de belles demeures (Pécoul, Chalvet , Gradis , Macoute Potiche , Beau séjour sont au cœur de plantations de bananes ,d’ananas , de fleurs et d’autres sont réaménagées en hôtels-restaurants Leyritz ,Perpigna). La commune de Macouba se caractérise par sa petite église , datant du XVII è siècle. Ses champs de canne alimentent la distillerie J-M , située à Fonds-Préville, qui produit le fameux Rhum J.M , vieilli 10 ans en fûts de chêne.

Grand-Rivière
Après quelques kilomètres sur une route magnifique et sauvage, vous voilà arrivés au village du bout du monde. Le site est prestigieux. Admirez les falaises vertigineuses , l’habileté des pêcheurs à manier leurs gommiers, les arbres gigantesques qui donnent un air mystérieux à cet endroit. Très belle vue sur le Sud de l’Ile de la Dominique.


Le lorrain
Site Arawak ,les curiosités du Lorrain se situent:
Au Morne Bois ou l’on fabrique dans la famille JOUAN , de façon la plus artisanale et traditionnelle « le sirop de batterie » qui est dérivé de la canne à sucre.
Au quartier L Vallon dans la famille RAGALD la fabrique de la farine de manioc est fait artisanalement.

Sainte-Marie
En 1658 les colons français chassèrent les Amérindiens et y installèrent un fort dédié à la vierge Marie d’où l’origine de son nom. Les caraïbes ont laissé un héritage ,la vannerie ,véritable production artisanale au Centre d’Art de Vannerie de Morne-des-Esses. On y trouve des souvenirs (poteries habillées ,tapis ,paniers caraïbes) . Visitez le Domaine de Fonds-St-Jacques ,le Musée du Rhum St James qui retrace l’histoire de la canne et du rhum le Musée de la Banane , un magnifique îlet relié à la terre par un Tombolo (bande de sable) . Deux forêts aménagées «  La Reculée «  et «  la Philippe «  , la plage de l’Anse Azerot .


Circuit découverte N° 3
Rivière-Pilote
De Ducos vous pouvez continuer sur l’autoroute jusqu’à Rivière Pilote ou prendre la pittoresque N5 par Saint Esprit: juste avant d’arriver au Bourg , arrêtez-vous pour visiter la Distillerie «  La Mauny « . Entre Ste-Luce et Rivière-Pilote ,arrêtez-vous à L’ECOMUSEE DE LA MARTINIQUE sur la plage de l’Anse Figuier Le bourg est animé près du marché couvert et de l’église.

Le Marin
Situé sur la côte Ouest de la Martinique , le Marin crée vers 1660 , fut à l’époque de la colonisation , un lieu stratégiquement important qui connut plusieurs attaques des forces britanniques.
Sa charmante église construite en 1766 est typique de l’architecture jésuite des XVIIème et XVIIIème siècles en France. Aujourd’hui, le Marin s’ouvre sur la mer et le monde Son port de plaisance , ses sites naturels qui comptent parmi les plus attractifs de l’île , les magnifiques plages environnantes de Anse Macabou
-- Cap Macré -- Cap Ferré --- Cap Chevalier --- , constituent des souvenirs inoubliables par route , par mer ou vus d’avion.


STE- ANNE
La commune porte ce nom en souvenir du Commandant de Sainte-Anne , glorieux défenseur del’île contre les anglais en 1808. Son territoire forme une presque île presque perpendiculaire à celle de la Caravelle , faite de mormes et de buttes et du massif de Crève-Cœur. Tout autour : des récifs madréporiques , les eaux bleues , vertes , calmes et limpides de la Mer des Caraïbes , dix îlets protégés par l’ONF classés Réserve Naturelle Ornithologique , et de superbes plages de sable blanc : Anse Rabaud Baie des Anglais , Pointe Marin et le superbe domaine touristique de Belfond et bien sûr l’Anse des Salines , cliché des Antilles . Ayez la curiosité de pousser le chemin vers l’Est , jusqu’à la Savane des Pétrifications où il ne reste malheureusement pas de bois silicifiés mais des blocs polnt dit se niche autour d’une église de XVIIIème siècle : village coquet et fleuri.

Le Vauclin
Le Vauclin est un village de pêcheurs . Près du Bourg , se trouve la pointe Faula . L’eau y est peu profonde et bien chaude ( idéale pour les enfants ). Au sud de la commune se dresse la montagne du Vauclin haute de 504 mètres et offrant un très beau point de vue. Un peu plus loin à gauche , un chemin défoncé mène vers les plages de Mac Abou belles plages bordées de cocotiers et de résiniers

Le Francois
Tout comme le Robert , la paroisse fut fondée par le père Labat en 1696 . Curiosité du Bourg : l’église , bâtiment d’avant -garde ultramoderne constrastant avec la jolie mairie de style coloniale. A voir au Francois: Les Fonds Blancs et la Baignoire de Joséphine : excursion nautique à programmer absolument dans votre emploi du temps ainsi que l’Habitation Clément , maison de Maître du XVIIIè s : ne manquez pas la Distillerie Clément , les Chais de vieillissement et le parc.

Le Robert
La commune du Robert est surtout connue pour ses fêtes nautiques qui se déroulent chaque année en septembre et offrent un magnifique spectacle aquatique.
Avec ses 4487 hectares , la commune du Robert occupe une place privilégiée sur la côte nord atlantique de la Martinique. C’est le point de départ idéal pour partir à la découverte de l’île.
Lorsqu’elle est fondée en 1694 , la paroisse du Robert est encore peuplée d’indiens des Caraibes. Le révérend Père Labat évoque dans ses récits sa rencontre avec la Caraibe Larose.
La nature offre richesse et diversité au territoire robertin : une magnifique baie parsemée de 10 îlets , un arrière-pays ondoyant présentant de nombreux points de vue, un patrimoine bâti et culturel chargé d’histoire.
Paradis des sports nautiques , la baie du Robert est le lieu propice aux courses de yoles et régates de voiles. L’année est rythmée par les fêtes , spectacles , évènements religieux….autant d’occasions pour le visiteur de s’immerger dans la vie rober tine

A NE PAS MANQUER !!!!!
Les bassins et cascades de Fond Nicolas , les deux églises du Robert et du Vert-Pré : le marché aux fruits et légumes:
La vente de poissons en soirée sur le front de mer , l’îlet Chancel ( le plus grand îlet de la Martinique ) , l’un des rares sites où l’on peut encore découvrir des iguanes dans le milieu naturel et découvrir les ruines d’une ancienne poterie ; l’îlet Madame doté de hauts fonds de sable blanc formant de véritables bassins naturels qui combleront les baigneurs ; la promenade sur le front de mer.


Circuit découverte N° 4

La route de la trace
Cette route traverse la forêt tropicale , épaisse , verdoyante , rafraîchissante , à la végétation exubérante : admirez les fougères arborescentes , les balisiers luxuriants , les plantes épiphytes , les tapis de verdure. En partant de Fort-de-France , direction Morne-Rouge vous pourrez visiter le « Sacré Cœur «  réplique miniature de la basilique de Montmartre , ou vous arrêter au «  Jardin Botanique de Balata » .
Pour rejoindre le Prêcheur depuis Morne-Rouge , vous pouvez éviter St-Pierre et ses embouteillages aux heures chaudes , en suivant les indications de la Distillerie DEPAZ qui mérite une visite, et l’Allée Pécoul ( qui rejoint la route du Prêcheur ).

Precheur
A l’extrême Nord-Ouest , le Prêcheur est le dernier village de la route Caraibe. Village de pêcheurs . Visitez le Tombeau des caraïbes :il est le point de départ de nombreuses randonnées : comme la promenade aux sources d’eau chaude.
Ne manquez pas l’habitation Céron à Anse Céron, où vous plongez dans l’histoire et la nature , vous pourrez savourer au bord de la rivière des écrevisses locales fraîches.


St-Pierre
Vous pouvez gagner St-Pierre par la Route de la Trace en passant par Morne-Rouge (N2) ou par Fonds-Saint-Denis (DI) petit village très calme , accueillant et fleuri (d’éminents scientifiques travaillent à l’Observatoire Sismographique de Morne-des-Cadets ) ou en redescendant du Prêcheur par la côte.
Vous voilà à Saint-Pierre . Appelée «  Petit Paris des Antilles « Saint-Pierre était au début du siècle la capitale économique et culturelle de l’île , jusqu’à sa destruction par le volcan en 1902 . Classée ville d’Art et d’histoire , vous y découvrirez les Musées Historiques et Volcaniques de ST-PIERRE .Visites guidées avec le petit train , le
«  Cyparis Express «  qui vous fera découvrir l’extraordinaire passé de cette ville ; les ruines de l’église du Fort , le théâtre , le cachot du Cyparis et le quartier du mouillage autour de la Cathédrale.

Le Carbet
Lieu de débarquement de Christophe colombe en 1502 , ce fut l’une des premières paroisses de la Martinique. Visitez le Musée Paul Gauguin, la Distillerie Neisson.

Bellefontaine
C’est un tranquille petit village de pêcheurs où se pratique aussi la pêche à la senne.

Case-pilote
Historiquement , cette commune tient son nom d’un chef Caraibe pacifique. Située à 11 km de Fort de France , elle possède des quartiers à vocation touristique : l’église de style baroque datant du XVIII ème siècle , le cimetière pittoresque , la fontaine de la place , les ruines de l’ancienne sucrerie (Maniba) , le point de vue panoramique au niveau du château d’eau , la vue sur les Pitons du Carbet.

Schoelcher
Mouillage exceptionnel sur la Côte Caraïbe Case-Navire fut érigée en commune indépendante en Mars 1888 et prit le nom de Schoelcher en hommage au grand abolitionniste Français qui fut à l’origine du Décret de l’Abolition du l’esclavage dans les Antilles françaises en 1848 : Victor Schoelcher . A proximité de Fort-de-France ( 5km) , la ville de Schoelcher est une grande agglomération animée , jeune et sportive , une station balnéaire et «  station-voile » ». Elle s’étend sur 5 km de côte alternée de falaises , de criques et de 7 plages de sable volcanique. C’est aussi à la fois un site précolombien et un haut lieu de culture et d’histoire de la canne à sucre : Habitaion Fonds-Rousseau et Habitation Case-Navire. Par son nom , sa vocation et ses symboles , la ville de Schoelcher est tout à la fois terre de liberté , de rencontres , d’amour et de paix !


Circuit découverte N° 5
Gros-Morne
Pays de traditions terriennes , de vie rustique au contact de la nature, Gros-Morne offre refuge depuis toujours à la vie simple et aux valeurs naturelles.
Visitez les cultures florales et vivrières, les jardins Créoles: Maison de l’Anthurium, Jardin Botanique et des Épices jardin Créole et Bananeraie aux Deux-Terres , Jardin Floral et Ornemental à Dessain , l’église du XIX ème siècle , les canons , témoins des guerres de la Révolution , la Fontaine de la Mairie , les Fabriques Artisanales de toloman et de farine de manioc, l’Habitation Saint-Etienne , ses bananeraies , son parc paysager , sa distillerie.
Promenez-vous en voiture : Faites quelques haltes au «  Trou Matelot «  , à la Palourde . Points de vue aménagé.
Vue exceptionnelle sur la Presqu’Ile de la Caravelle en prenant la route du Vert-Pré ou la merveilleuse route forestière de Deux-choux , si vous prenez la direction de Saint-Pierre. A pied de nombreuses randonnées sont possibles.

Le Francois
Tout comme le Robert , la paroisse fut fondée par le père Labat en 1696 . Curiosité du Bourg : l’église , bâtiment d’avant-garde ultramoderne contrastant avec la jolie petite mairie de style colonial.A voir au François : La Baignoire de Joséphine , excursion nautique surprenante. L’Habitation Clément : ne manquez pas la dégustation
À la sortie, la visite du Parc Botanique et des Chais..

Le Robert
La commune du Robert est un lieu de villégiature agréable …Le bourg est dominé par une église fin XVIIIème.
Aux abords de nombreux îlets protègent l’entrée de la rade et rendent le site très attractif : excursions au départ de la jolie marina du Robert. Les fêtes nautiques qui se déroulent chaque année en Septembre offrent un magnifique spectacle aquatique. A ne pas manquer entre le Robert et le Lamentin., l’atelier artisanal Tino ; impression sur tissus madras et T-Shits vente sur place.

Trinité
Trinité est la capitale du Nord-Atlantique de la Martinique, sous-préfecture de l’île par décret du 15 septembre 1965 . Son passé riche et prestigieux , fait d’elle un site admirable où se côtoient sans heurts les plages de rêve et une nature riche et verdoyante. Sa Presqu’île, la Caravelle , facile à repérer, pénètre sur lamer sur 12km. Son territoire s’étend sur un versant maritime et un versant intérieur dont les terres riches et fertiles abritent des champs de cannes et de bananes.
Venez y découvrir:
L’usine du Galion , seule unité sucrière de l’île encore en activité.
Les ruines du Château Dubuc sur la Réserve Naturelle de la Caravelle, Tartane , son village de pêcheurs.
L’atelier artisanal « l’Eclat de Verre ».


Les curiosités sur l’ île de la Martinique
Habitation Céron… ( Anse Céron à Prêcheur )
Avec toutes les richesses de son passé , l’ancienne Habitation Sucrière du Céron , où on a produit du rhum et aussi cultivé le café, le cacao , le manioc et la banane, est située à l’extrême nord de la côte Caraïbe sur la commune du Prêcheur . Aujourd’hui , l’Habitation Céron vous accueille au milieu d’une végétation luxuriante dans un super cadre.


Le jardin de Balata….( Parc Botanique Tropical , route de la Trace )
Parc Botanique Tropical
A voir absolument !!!! une merveille…..Des plantes gigantesques et comme jamais vues !!!

Le jardin de la Pelée… ( Rue Joseph Labarde Morne-Rouge )
Parcours-détente, Parcours volcanique ,jardin de plantes médicinales et fleurs tropicales. Panoramas saisissants. Parc de 5 hectares. 60 Panneaux sur la Faune.


Les Jardins de l’Ajoupa
( bourg d’Ajoupa Bouillon )
Une plantation. Fleurs et feuillages tropicaux.

Maison de la Nature (Rte de la Trace ,carrefour Deux Chaux ,Morne-Rouge )
3 km de sentiers botaniques. Une centaine d’espèces végétales. Plusieurs parcours possibles. Visite guidée sur demande.

La Mangrove (Embarquement Marina Pointe du Bout ou Bourg des Trois-Ilets )
D écouvrez avec le bateau «  Le Mantou «  la mangrove des Trois-Ilets etde Rivière- Salées , au milieu des palétuviers et des crabes manitous
Mon avis ???? (Une autre face de la Martinique ,avec une eau si limpide !!!)

Parc Floral et Culturel (Place José Marti , Sermac )
Parc Floral.

Les Ombrages (au Nord)
Sentier botanique et floral. Dans le Nord Luxuriant de la Martinique , une heure de rencontre avec la nature tropicale !!! « les Ombrages « «  sont praticables toute l’année et se sont développés pour devenir un centre d’éducation à l’environnement ainsi qu’un centre à vocation touristique.

Parc Botanique de la Plantation MAC INTOSH (à 500m en face de la Montagne Pelée)
Le Parc Botanique de la Plantation Mac Intosh se situe à quelques 500 mètres d’altitude , en face de la Montagne Pelée, et s’étend sur 70 hectares de sous-bois plantés , de forêt tropicale , de plantations . 10 hectares sont aménagés confortablement pour la promenade et la détente dans la nature. Restaurant et sandwicherie (assiettes créoles , plat chaud , boissons) . Aire de pique-nique , aire de jeux pour enfants. Visitez également le Musée Amérindien. Morne-Rouge. Possibilité d’achats ou commandes de bouquets.

Parc des Floralies (face au golf -Trois-Ilets )
Parc d’grément. Carrefour de la Pagerie. Face au Golf - Trois-Ilets

Réserve Naturelle de la Caravelle ( Accès automobile jusqu’au carrefour Dubuc/Météo )
Deux circuits de découverte vous sont proposés. Ils comprennent l’identification d’une centaine de plantes et l’interprétation des différents milieux naturels: «  Le petit sentier «  (temps du parcours 1h30) , et le «  le grand sentier «  (temps de parcours 3h20) .

Baie Burnet (Situé à Vert Pré )
Quartier Plaisiance Rte du Lamentin , Vert-Pré. A 10mn de l’aéroport. Production de fleurs tempérées (80.000 rosiers) et tropicales. Visite de la Plantation du Mardi au Vendredi.. Vente de bouquets sur place. Livraison Métropole.
Les Sites et belles choses à voir de la Martinique

 Antan Lontan (rte de la Trace , avant le Sacré-Cœur ,213 Tre de Balata. FDF)
Atelier artisanal. Sculptures et moulages traditionnels.

Art et Nature (Monésie- Ste Luce )
Tableaux de sables et terres naturels réalisés avec 180 sortes de sable et 300 couleurs de terre ramassées sur l’Ile.

Atelier Artisanal (rte du Robert . Le Lamentin )
Visitez l’Atelier d’impression Tee-ShitsMadras- Paréos -Souvenirs Typiques - Confection

Atelier de Sculpture
Atelier de sculpture en bois et en fougères , vannerie.

Centre d’Art et de vannerie (Morne des Esses , Ste-Marie)
Atelier et magasin d’objets d’artistes vanniers utilisant toujours les techniques des Indiens Caraibes. Les fibres sont le Kachibou et l’Aroman , les méthodes de teinture sont naturelles. Le tressage de la vannerie reste du plus pur style Caraibe.

Fabrique de Farine de Manioc et de Kassav (Quartier Vallon , Le Lorrain)
La Ferme de Perrine (Quartier Carrère , entrée Hippodrome , Le Lamentin )
Zoo , Parc Animalier. Les animaux de la ferme et d’autres surprenant espèces exotiques sur plusieurs hectares. Visite ,promenade , pêche , pique-nique. Restauration préparée à base de produits de la Ferme.

La Ferme du Moulin (Quartier petite Lézarde , Gros- Morne )
Présentaion de l’exploitation agricole , élevage , possibilité de faire du quand et du poney. Bar et table d’hôte.

Galeries Arts Pluriels ( situé à Fort-de France ,face au terminal de Croisière de la Pointe Simon )
La Galerie vous propose le meilleur choix des peintes d’Haïti, de la Martinique et de la Caraïbe , ainsi qu’une sélection originale de sculptures et d’objets d’Art.

Habitations Depaz
Créée en 1922 par Victor Dep la distillerie Dep fondée vers les années 1640 par Du parquet1er gouverneur de la Martinique ) propose une visite auto-guidée dans un environnement unique à travers quatre siècles d’histoire. On peut y découvrir un Moulin à Bêtes , une Roue à Aubes , une Turbine hydraulique et le nouveau Musée Vapeur.
°°°° La Maison de la Poupée Martiniquaise (Quartier Vallon - Le Lorrain )
Une magnifique ,vraiment magnifique !!!!!!!!!!! Collection, de 150 poupées Créoles ( A voir absolument !!!)

Le Marché Couvert (Rue Isambert )
Construit en structure métallique en 1901 par l’architecte Henri Pick. Toutes les richesses du terroir de la Martinique , épices , légumes, fruits ,artisanat et restaurants aux spécialités locales..
Très coloré et très parfumé !!

Mémorial de l’Anse Cafard (place de l’Anse Cafard ,le Diamant )
Plage de l’Anse Cafard. Le Diamant « «  Cap 110 Mémoires et Fraternité « «  . Ensemble de 15 bustes de 2.50m etde 4 tonnes chacun en hommage à l’épopée de la Communauté noire.

Le Monastère des Bénédictins (Terreville Schoelcher)
Lieu de retraite et de recueillement des moines ou l’on peut suivre la messe tous les jours.


Moulin à Cannes (Jouan au Morne-Bois au Lorrain)
Unique en Martinique , le dernier Moulin à cannes de la Famille Jouan au Morne-Bois au Lorrain. Fabrication Artisanale de sirop batterie.

Petit train de St -Pierre « «  Cyparis Express «  (départ Ruines du Figuier)
Découvrez l’extraordinaire passé de saint-Pierre et du Volcan ….durée 60mn…

Plaantation Mac Intosh
La Plantation existe depuis 22 ans. La première production tropicale est l’Anthurium avec une collection exceptionnelle de variétés et de coloris. Les autres productions les plus importants sont les Héliconias (une quinzaine de variétés) , les Balisiers , les Alpinias , Les Roses de Porcelaine. Achetez vos bouquets sur place ou commandez les pour être livré le jour de votre départ à la boutique Mac Intosh de l’aéroport. Visitez également le Musée Amérindien et le Parc Botanique.

Poterie des Trois Ilets
Visite gratuite. Poterie artisanale , céramique ,aquarelles ,atelier bois ,artisanat caribbean ,Habitation du XVII ème siècle.

Sacré-Cœur de Balata (côté gauche sur la route intérieur menant au Morne-Rouge ,à la périphérie de Balata.)
Le sacré-cœur construit à l’image de celui de Paris ,mais miniaturisé ,offre un des plus beaux points de vue de la Martinique.

Le Jardin des Papillons (200m après le tunnel du Carbet et 300m après St-Pierre )
Le Jardin des Papillons est la reconstitution en milieu naturel du biotope des espèces endémiques de l’île observable à loisir dans leurs ébats. Initiative et découverte de leur vie: de l’œuf à l’éclosion de la chrysalide : Parcours fléché autour d’une jolie rivière dans un jardin fleuri , mini randonnée au dessus de St-Pierre.


Lexique de quelques mots Créoles
Accras : Petits beignets frits, aux poissons ou aux légumes.
Anoli : Petit lézard vert
Ajoupa : Petit abri de feuillage
Blaff : Méthode de cuisson pour les poissons ou les crustacés (eau + épices)
Bakoua : Petit arbre fibreux qui sert à tresser les chapeaux
Béké : Créole blanc.
Bét à Fé : Luciole
Blanc Manger : Crème dessert à base de coco, de lait et de gélatine
Wadjak :Vieille voiture parcourant les défilés pendant Carnaval
Calalou : Soupe à base d’herbes , légumes, crabe ou cochon
Chabine, Chabin : Personne de couleur , au teint et yeux clairs
Chadec :Gros pamplemousse
Chatrou : Poulpe (pieuvre ) comestible
Cirique : Petit crabe
Colombo : Viandes , volailles ou poissons au carry très épicé
Corossol : Fruit des Antilles
Féroce :Mélange d’avocat , morue , farine de manioc et piment
Giraumon : Potiron ainsi nommé aux Antilles
Lambi : Gros coquillage comestible
Lime: Gros citron vert ou jaune
Makoumè : homme un peu efféminé
Mancenillier : Arbre d’Amérique dangereux de part sa sève et ses fruits
(petites pommes vertes)
Manicou : Opossum
Matoutou : Fricassée de crabe de terre
Matoutou Falaise : Mygale, grosse arraignée vénéneuse
Miquelon: Expression de pêcheurs , aller hors de vue des côtes.
Paté en Pot : Soupe épaisse faite d’abats et de légumes
Pitt : Arènes pour les combats de coqs ou de mangousses.
Quinboi :Mauvais sort .
Ravet : Sorte de gros cafard
Savane : Plateau herbreux
Soudon : Sorte de coque plate
Shrubb : Liqueur à bases d’oranges macérées dans du rhum
Souskai : Macération de sel , ail et citron vert + fruit de terre et de mer , poisson.
Tamarin : Fruit aux vertus laxatives dont on mâche la poulpe peu abondante
Ti-Bo : Baiser affectueux
Ti-nain :Bananes vertes à consommer après cuisson comme des légumes
Titiri: Larve marine comestible
Touffée : cuisson à l’étouffée
Touloulou : Crabe noir et rouge-orangé
Vidé : ensemble de personnes qui défile lors du carnaval
Z’Habitant: Grosse crevette

Martinique : Route de la trace



La route de la Trace (N3), longue d'une quarantaine de kilomètres, serpente depuis Fort-de-France à travers le massif forestier du centre de l'île jusqu'à L'Ajoupa-Bouillon, d'où l'on peut redescendre vers la côte atlantique. C'est un itinéraire spectaculaire au cœur d'une luxuriante forêt tropicale où règnent fougères arborescentes, arbres géants festonnés de lianes, épaisses touffes de bambous bordant les fossés et toutes les nuances de vert piquetées de bougainvilliers, d'hibiscus, de balisiers et d'anthuriums. La route suit une voie ouverte par les Jésuites au début du XVIIIe siècle pour contourner les pitons acérés du Carbet, et prolongée ensuite. Au Morne-Rouge, elle contourne aussi le monstre endormi (mais toujours actif) de la montagne Pelée, dont la présence magnétique s'impose à toute la région. Vous pourrez d'ici en entreprendre l'ascension.
Jalonnée de panoramas époustouflants, de villages attachants, d'opulents jardins et sentiers botaniques, point de départ de fameuses randonnées et de parcours de canyoning, la route de la Trace, qui débute par une singulière réplique de Montmartre en miniature, est sans conteste l'une des plus belles de l'île.